Les identités numériques

virtual-identity-69996_960_720Ce blogue a double mission: tout d’abord, démystifier le monde de la communication numérique.  J’essaie de vulgariser des concepts pour que tout le monde puisse utiliser les réseaux sociaux afin de mieux se promouvoir.  La deuxième mission en est une éducative.  Oui, la vie numérique, c’est bien, mais additionnée avec la gestion de la vie privée, c’est beaucoup mieux.

Voici quelques ressources incontournables:

NetPublic a publié des cours en ligne afin de mieux comprendre et gérer l’identité numérique.   Vous y trouverez un dossier assez complet sur la question.

identitenumerique1-300x243

Source: NetPublic

 

 

 

 

 

 

HabiloMedias est un organisme de bienfaisance canadien, sans but lucratif, qui œuvre pour l’éducation aux médias et la littératie numérique. Il a pour objectif de veiller à ce que les enfants et les adolescents développent une pensée critique qui leur permette d’utiliser les médias à titre de citoyens numériques actifs et éclairés.

Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) est un organisme caritatif sans but lucratif voué à la sécurité personnelle des enfants. Leur but est de réduire la violence faite aux enfants par l’entremise de programmes et de services destinés à la population canadienne.

Bonne lecture!

Publié dans Éducation et nouvelles technologies, Communications interactives, Jeunes, Numérique, Outils, Vie privée/vie publique | Tagué , , | Laisser un commentaire

SEO, SEM, SEA et référencement

chercher - loupe

Le référencement rassemble les stratégies à mettre en oeuvre pour être visibles sur le Web.

Le SEO signifie en anglais Search Engine Optimization, et il s’agit du référencement naturel, soit les techniques employées pour permettre aux moteurs de recherche de vous trouver.

Le blogue Object23 propose une infographie complète de ce qu’est le SEO en 2016! Une image vaut quelques mots!  J’aime leur définition: le référencement naturel également appelé SEO (Search Engine Optimization) a pour objectif de convaincre 2 profils d’utilisateurs : les robots des moteurs de recherche & les internautes recherchant une information sur Internet.

SEO en 2016 125

Le SEM signifie en anglais Search Engine Marketing.  Mêmes objectifs que le SEO, mais plus rapide et donc… plus coûteux que le SEO car les opérations liées à ce dernier n’occasionnent aucun coût. Il s’agit de payer des liens et des publicités afin de faire connaître son site.

Finalement, le SEA c’est le Search Engine Advertising:  tout comme le SEM, il s’agit d’une stratégie payante.  On en parle souvent en faisant référence à Google Adwords, soit l’achat de mot-clés où vous payez selon le nombre de clics généré sur le lien.

Ces initiatives sont complémentaires, mais non indispensables.  Encore une fois, l’élaboration de vos objectifs initiaux vous guidera quant à la meilleure voie à suivre.

 

 

Publié dans Analyse, Éducation et nouvelles technologies, Communications interactives | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le développement des compétences des élèves par l’intégration des technologies

écolièreCeux et celles qui me suivent sur Twitter savent que je m’intéresse de près à toutes les initiatives permettant aux pédagogues d’allier numérique et apprentissages.

Le CÉFRIO a un beau projet de recherche en cours: l’École en réseau.  Voici ce en quoi cela consiste :

«  … l’École en réseau propose aux petites écoles un mode de fonctionnement fondé sur la collaboration en réseau entre enseignants et élèves d’écoles et de classes distantes. Ce mode de fonctionnement prend appui sur un dispositif technologique léger en classe (quelques ordinateurs et logiciels), sur un travail de collaboration entre enseignants autour du Programme de Formation de l’école québécoise et non pas dans des activités parascolaires.  En clair, le modèle EER constitue une innovation à la fois sociale et pédagogique pour enrichir l’environnement éducatif de la petite école. » (réf site web)

Vous trouverez, au bas de la page du projet, des ressources documentaires précieuses en rapport avec ce projet.

Pour suivre des professionnels de l’éducation novateurs dans leurs approches, voici quelques comptes Twitter incontournables :

Daniel Deschênes @ddeschenes87

Conseiller pédagogique en univers social à la CS des Découvreurs, coureur et historien.

GILGER Christophe @classeTICE

Des ressources numériques pour la classe par enseignant, directeur d’école primaire, #Ftice1d et formateur #TICE à l’ESPE, auteur de ressources#numériques #B2i

Maxime Pelchat @mxpelchat

Enseignant de sc humaines, gestionnaire de communautés – médias sociaux, passionné d’innovation techno, marketing, design et culture pop en général!

Mathieu Thibault @ThibaultMat

Doctorant en éducation (UQAM), chargé de cours (UQO), administrateur (GRMS), ex-enseignant de maths au secondaire avec iPad 1:1 (CSJV) et conférencier passionné

Melanie Bronsard @melbronsard

Conseillère pédagogique en intégration des technologies au Collège de Montréal.

Outils Tice @outilstice

Les outils Tice pour la classe et l’enseignement par Fidel Navamuel, journaliste, social media manager, responsable du réseau Les Outils du Web.

Nancy Brousseau @NancyBrousseau

DG | Fédération des établissements d’enseignement privés #FEEP | Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle #CADRE21

EducTice @EducTice

Compte officiel de l’équipe EducTice-S2HEP, recherches sur les usages des TIC pour l’éducation et la formation au sein de l’institut Français de l’Education.

Brigitte Léonard @BrigitteProf

Enseignante – ADE  – Blogueuse – Auteure –#iClasse

Cote Annie @Annierikiki

Prof de français au secondaire. Alter ego de@AnnieSentiers Ici pour discuter et là-bas pour mes élèves. Je tweete arts, sciences, photos et langue française.

Pierre Gagnon @P_gagnon

Enseignant – Coach de vie pour les jeunes de 10 à 14 ans – Conférencier et mentor – @pierregagnon sur ChallengeU

Cette liste n’est pas exhaustive du tout.  N’hésitez pas à la bonifier en commentaire.

Vous pouvez vous abonner à ma liste Twitter : Utilisation des TIC en ed. que je viens de rendre publique. S’y retrouvent plus de 61 comptes autant pertinents les uns que les autres.

Publié dans Éducation et nouvelles technologies, Communications interactives, Création, Jeunes | Tagué , , , | Laisser un commentaire

La veille numérique

Dès que vous choisissez d’être présent sur le Web, je recommande fortement une stratégie de veille, c’est-à-dire un processus qui vous permettra de récolter des informations qui vous aideront à ajuster votre positionnement numérique ou de réagir à ce qui se passe.

surveillance

Voici les différents types de veilles et quelques outils pour les réaliser:

Stratégique, numérique et concurrentielle

On parle ici de surveillance de votre environnement externe : technologique, technique et économique.

E-réputation

L’utilisation des réseaux sociaux et leur influence rendent cette veille essentielle.

Comment?

Agrégateurs de flux RSS

Un fil RSS (Really Simple Syndication) contient les mises à jour d’un site web. Il en reprend les informations majeures : le titre de l’information, une brève description et un lien pour la consulter via :

Taptu

The Old Reader

Netvibes

NewsBlur

Pulse

Digg Reader

Réseaux sociaux

Instrumentaliser des plateformes de veille dédiées aux réseaux sociaux, comme Tweetdeck et Hootsuite   J'aime

Outils de curation

Certaines solutions permettent l’agrégation de pages web relatives à un sujet sur une même interface, comme un journal.
Scoop.it  J'aime

Paper.li

Storify 

Pearltrees

Moteurs de recherche

Google offre des alertes par courriel automatisées : Google Alertes

Édito

Mon outil de veille préféré?  Mention.  On y retrouve tout en un seul tableau: la veille Web et réseaux sociaux. Très gros  J'aime !

Publié dans Analyse, Animation, Évaluation, Communications interactives, Modes de communication, Numérique, Outils, veille | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les indicateurs sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter

analytics-Vous souhaitez évaluer votre impact de manière quantitative quant à votre présence sur ces deux plateformes de réseaux sociaux?

Voici quelques pistes :

Pour votre compte Twitter

Twitter Analytics est un outil offert gracieusement par Twitter qui vise à produire des statistiques liées à l’utilisation d’un compte Twitter.

Engagements

L’engagement se veut une interaction avec un Tweet :  par exemple, un clic sur un lien contenu dans le Tweet : hashtag, lien, photo, utilisateur mentionné, avatar ou encore ouverture du tweet (le lien « ouvrir » qui permet de développer un tweet, par exemple en affichant la photo qui lui est associée), ou un retweet, une réponse ou mise en favori par un utilisateur.

Taux d’engagement

Le taux d’engagement est défini comme étant le ratio des engagements totaux par rapport aux impressions *  totales sur la période considérée.

*Les impressions totalisent les fois où un tweet a été placé dans la timeline de l’utilisateur alors que celui-ci la consultait.

Pour votre page Facebook

Le taux de clic

Le taux de clic nous parle des personnes qui ont aimé votre contenu. Il inclut les clics sur images, vidéo, liens ou autres. Pour voir cet indicateur de performance, allez sur l’interface statistique de Facebook, et cliquez sur l’onglet Publications.  Plus c’est haut, plus c’est bon pour vos affaires.

La portée sur les fans

L’indicateur le plus éloquent : l’audience.  Celle-ci mesure la visibilité moyenne des publications par les fans.  Il permet d’estimer la  qualité de l’audience. L’audience affectera l’algorithme de Facebook : Edgerank, qui définit en partie les publications à afficher sur le fil d’actualité de chaque abonné. Pour le consulter, allez sur l’interface statistique de Facebook, et cliquez sur l’onglet Publications.

La portée sur les publications

Afin de vous permettre une visibilité par vos visiteurs, l’indicateur de performance clé est la portée sur les publications ou la portée organique. Celle-ci mesure l’exposition de vos contenus et permet d’étudier votre visibilité. Pour trouver cet indicateur, allez sur l’interface de statistiques de Facebook, et cliquez sur l’onglet Publications.

Pour en savoir plus:

https://www.facebook.com/help/336893449723054/

https://analytics.twitter.com/

http://www.dictionnaireduweb.com/

Publié dans Analyse, Évaluation, Communications interactives, Impact, Modes de communication | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Vous ne contrôlez pas tout ce que vous voyez sur les réseaux dits sociaux. Le coupable : l’algorithme

fil FB -Il vous est arrivé de vous questionner sur le fait que vous ne voyez plus les publications de vos amis sur Facebook?  Vous prenez même un peu personnel le fait que telle personne ne réagit jamais à vos publications?

Will Oremus a passé du temps avec l’équipe de la gestion du fil d’actualité à Menio Park, en Californie.

«L’algorithme de Facebook prend en compte des centaines de caractéristiques. Il ne se contente pas de « prédire si vous allez “liker” en fonction de votre comportement passé, il prédit également si vous allez cliquer, commenter, partager, masquer le post ou même le signaler comme spam. » Une fois que chaque post a reçu son score de pertinence, l’algorithme de tri l’affiche dans l’ordre dans lequel il apparaîtra sur votre écran. Ainsi, le post qui vous est proposé en haut de votre fil a été jugé le plus pertinent pour vous et uniquement pour vous. Mais bien sûr, comme pour un match de basketball, certaines données sont incontrôlables car elles sont de fait humaines, « et les gens sont trop complexes pour être modélisés par un algorithme ».

Comment reprendre du contrôle sur ce que vous voyez?

Pour les pages que vous aimez :

  • Créez des alertes : vous pouvez choisir d’avoir une alerte chaque fois qu’une publication est faite. Placez votre curseur de souris sur le nom de la page, et laissez votre curseur de souris sur « J’aime déjà », cliquez sur Alertes, et vous aurez ainsi les options qui vous seront présentées.

Pour les personnes avec lesquelles vous êtes amis :

  • Placer votre curseur de souris sur le nom de votre ami, ensuite sur « Abonné » et vous aurez ainsi le choix de « voir en premier ».

Maintenant, concernant les publications qui s’offrent à vous sur votre fil, et même qui se répètent: la petite flèche vers le bas à droite est à utiliser régulièrement.  Vous aurez l’option de masquer la publication ou la publicité payée, ou carrément de ne plus suivre la personne qui l’a poussée.  Comme je trouve l’unfriending  assez tranchant, et qui peut être blessant, je recommande tout simplement de cesser de suivre une personne avec laquelle vous ne partagez que peu d’intérêts.

Un autre billet complémentaire à ce sujet a été publié récemment par Hootsuite.  On y traite des algorithmes de Pinterest, LinkedIn, Twitter et Instagram.

Publié dans Éducation et nouvelles technologies, Communications interactives, Modes de communication, Numérique | Tagué , | Laisser un commentaire

Ce que l’on ne dit pas

Chain Reaction of The FamilyCes 25 dernières années, en affaires, comme entrepreneure (prestataire de services ou cliente) ou en tant que gestionnaire (autant comme employeure que future potentielle employée), j’ai pu être témoin qu’il y a des alliances qui se forment naturellement, ou d’autres qui ne verront jamais le jour.

Outre ce qui est mesurable, comme les compétences acquises par l’expérience et les diplômes (le savoir), ou encore les réalisations démontrées ou le potentiel décrypté par des tests psychométriques (le savoir-faire), il y a les valeurs qui transpirent de notre personne, qu’on les nomme, ou non (savoir –être).

Dans les organisations, ce savoir-être sera déterminé en fonction de la culture organisationnelle où évoluent les personnes, ou porté individuellement, et c’est son adéquation – communément appelé le « fit » organisationnel,  qui attire l’attention des spécialistes novateurs en ressources humaines.  Par ailleurs, l’entrevue axée sur les valeurs est pratiquée par certaines organisations d’envergure comme facteur de succès.

Les miennes et celles qui m’attirent, souvent inconsciemment 

Pour moi, les valeurs se traduisent par des comportements.  Un long temps est nécessaire pour se connaître un peu, donc pour déterminer ce qui est important pour nous comme valeurs à rechercher et à faire rayonner.

Une collègue pour laquelle j’ai beaucoup d’estime, Cindy Rivard, a récemment écrit un billet sur la question de ses valeurs.  Lorsque je songe à une personne à référer pour des services professionnels, je pense souvent à elle.  J’aime sa façon d’être, ses valeurs, et, à force de réfléchir sur le thème de ce billet, j’en partage plusieurs.

Voici l’essentiel de ce qui est important pour moi,  dans toutes mes relations professionnelles et personnelles:

Le rapport égalitaire

J’apprécie beaucoup avoir des échanges avec des personnes qui, peu importe leur âge ou leur cv, me traitent comme si j’étais aussi importante qu’elles-mêmes…

L’égard 

Dans l’égard, il y a beaucoup le suivi, la présence.  Une réponse honnête à l’intérieur d’un délai raisonnable, un merci, un salut, j’ai pensé à toi en voyant ça, un retour, un feed-back sont souvent des signes d’égard à l’autre: tout cela peu importe le statut de la personne, de ce qu’elle peut éventuellement m’apporter, donc sans calculs préalables.

La mise en valeur

Permettre aux autres de se mettre devant les éclairages, les laisser prendre les devants, leur accorder les crédits, et savoir rester dans l’ombre, me fait autant de bien que d’être sous les projecteurs.

L’humilité

On dit que les plus grands sont les plus simples … c’est pour dire!  Je la définis comme une façon de se comporter avec une grande simplicité, ayant intégré que la vie est bien fragile et que les acquis peuvent bien s’équivaloir.

Le soutien

Même si je dois refuser un mandat, je recommande une personne qui, je crois, sera mieux placée que moi pour le réaliser.

Si je ne retiens pas une candidature pour un emploi, je communique ma décision.  Une entrevue d’emploi se veut un moment fort important dans un parcours professionnel.  J’aime que la personne sente qu’elle est unique et importante pour moi, du moment de la convocation jusqu’à la communication de la réponse.

Je me demande toujours ce que je peux faire pour les autres, et non ce qu’ils peuvent faire pour moi.

La réciprocité

Il y a quelques mois, j’écrivais sur l’importance de la réciprocité sur le Web.

J’aime beaucoup l’appellation de Mathieu Laferrière lorsqu’il fait référence au réseau social LinkedIn : le capital réactionnel.  Il appelle ainsi ce qui se crée chaque fois que vous permettez à d’autres d’obtenir de la visibilité et des réponses – par un j’aime, un commentaire, un partage.  Le capital réactionnel doit être réciproque, à la longue.  C’est de cette manière que se créent les réseaux sur le Web.

Le principe du retour sur le Web est le même que dans la « vraie vie ».  J’ai la ferme conviction que donner, c’est recevoir, maintenant ou plus tard.

Comme Pénélope McQuade, il m’a fallu du temps pour comprendre que je dois vivre en corrélation avec mes valeurs profondes.   À travers elles se projette ma vision de la vie humaine. Et c’est une question de survie.

Publié dans Communications interactives, Information, Modes de communication, Valeurs, Vie d'entrepreneure | Tagué , , , | 5 commentaires