L’utilisation des outils de communication segmentés par génération

Le CEFRIO dévoilait, cette semaine, une étude quant aux usages des différents outils de communication selon les générations.

Voici les principaux faits saillants:

En 2013, le téléphone fixe reste le principal outil de communication utilisé avec les proches, étant encore cité par 88 % des adultes québécois.

Plus on est jeune, plus on utilise d’outils de communication différents : en moyenne, les adultes de 18 à 34 ans ont cité parmi leurs principaux moyens de communication la moitié des outils proposés dans le cadre du sondage, par rapport à seulement 21 % pour les 75 ans et plus.

L’utilisation des moyens de communication mobiles et Internet diminue significativement avec l’âge; si les plus jeunes les privilégient pour échanger avec leurs proches, les plus âgés préfèrent quant à eux le téléphone fixe.

Les 18-24 ans se démarquent nettement : s’ils sont les plus nombreux à utiliser au moins un outil Internet, ils n’arrivent pas en tête en ce qui concerne l’usage de chacun de ces outils. En effet, ils emploient largement les médias sociaux pour communiquer, mais délaissent le courriel, et ont moins recours que les 25-34 ans au clavardage et à la téléphonie vidéo. Par ailleurs, ce sont les seuls qui utilisent le téléphone mobile davantage que le fixe pour communiquer avec leurs proches.

Tout comme lorsqu’ils communiquent avec leurs proches, lorsqu’il s’agit d’interagir avec une organisation, les 18-24 ans utilisent Internet, et plus particulièrement les réseaux sociaux. Ils ont en revanche moins recours au courriel ou au clavardage que les 25-44 ans. Les 18-24 ans sont par ailleurs les plus nombreux à se rendre dans les locaux de l’organisation et ont également tendance à utiliser le téléphone, fixe ou mobile.

À l’autre bout du spectre, les 75 ans et plus utilisent massivement le téléphone fixe, mais sont très peu enclins à communiquer par téléphone mobile ou par Internet, comme à entrer en contact avec une organisation en cas de difficulté à trouver une information sur un site Web.

Délaissé par les nouvelles générations et surtout par les 18-24 ans, le téléphone fixe est donc en perte de vitesse. Mais il se pourrait bien que le courriel et même le clavardage suivent à terme la même voie, car ils sont bien moins populaires auprès des 18-24 ans que les réseaux sociaux et les textos. Quoiqu’il advienne, il est essentiel pour les organisations de tenir compte des préférences de chaque profil en matière de modes de communication, car celles-ci ne sont pas toujours si prévisibles.

A propos Patricia M Gagné

Stratège en communications traditionnelles et numériques Conférencière: enjeux relatifs à la présence des jeunes sur le Web (vie privée et réputation)
Cet article, publié dans Communications interactives, Modes de communication, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s