De l’importance de la réciprocité et de la politesse, sur le Web

regle-reciprocite-hypnose-443-320240

Il y a déjà quelques années que je suis assez active sur le Web.  Je ne vous dis pas ça pour me vanter, ni pour asseoir une certaine crédibilité.  J’en pense plutôt le contraire.  La longévité dans un métier, aujourd’hui, et encore davantage dans celui du Web, n’est pas garante d’une certaine compétence.  J’y reviendrai dans un billet prochainement.

J’affirme avoir eu du temps pour observer les comportements des personnes qui développent aisément leur réseau, ou leur communauté, et des autres dont la solitude s’éternise ou qui s’enferment avec leur réseau élitiste de personnes « à qui ça vaut la peine de répondre », et les autres…

Lorsque j’étais dans le début vingtaine, un patron m’avait enseigné la leçon suivante :  You scratch my back and I’ll scratch yours.   À l’époque, je ne saisissais pas trop ce qu’il voulait me dire.  Je trouvais même cette règle-là aux antipodes de mes valeurs de l’époque qui se rapprochaient davantage du « donner sans recevoir ».

Aujourd’hui, je pense souvent à Jean.  J’aimerais avoir une discussion avec lui à ce sujet, à l’ère des réseaux sociaux. Cette phrase, qu’il m’a tant répétée, me revient constamment à l’esprit lorsque je pense à la nécessité de développer et entretenir son réseau, eut égard au statut perçu des gens que l’on côtoie.

Deux règles d’art sur les réseaux sociaux : la générosité et la réciprocité

Selon mon expérience, voici des comportements à proscrire ou à adopter, c’est selon:

  • Quelqu’un partage votre publication, votre nouvelle, votre demande sur Facebook? Rendez-lui l’ascenseur éventuellement, en plus de le remercier.  La générosité ne demeure pas longtemps à sens unique.  Elle s’éteint.
  • De grâce, n’utilisez pas vos comptes pour uniquement diffuser vos événements et vos nouvelles : c’est lassant. Parlez avec le monde, partagez du contenu de qualité, le vôtre et celui des autres
  • « Moi », « je », regardez comme je suis bon, c’est aussi lassant.  Si je veux savoir si vous êtes bons, je ferai des démarches moi-même…
  • Lorsqu’une personne vous interpelle sur Twitter, sur votre blogue ou autre plateforme, répondez!  Cette règle m’apparaît tellement élémentaire, et trop peu la pratiquent, ou de manière sélective…
  • Si la personne qui vous interpelle ne vous apparaît pas assez hot pour vous (personnalité, nombre d’abonnés, etc.) pour mériter votre attention, c’est une erreur!  On se sait jamais quand on aura besoin des autres, et de qui, et à quel moment!  Cultiver son réseau signifie accorder autant d’importance à tous.

Semer pour récolter, voilà une vision qui permet à votre « persona » numérique un enracinement en profondeur de longue durée.

J’y pense: n’est-ce pas une belle philosophie porteuse à adopter hors-ligne, aussi? 😉 

A propos Patricia M Gagné

Stratège en communications traditionnelles et numériques Conférencière: enjeux relatifs à la présence des jeunes sur le Web (vie privée et réputation)
Cet article, publié dans Communications interactives, Modes de communication, Réseautage, Réseaux sociaux et société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour De l’importance de la réciprocité et de la politesse, sur le Web

  1. Excellent billet Patricia! Et je comprends ta philosophie du « donner sans recevoir ». En fait, je dirais plutôt « donner sans m’attendre à recevoir », mais la plupart du temps l’ascenseur nous ai retourné d’une façon ou d’une autre. Il ne fait pas oublier que sur le Web, lorsqu’on donne, ce n’est pas seulement la personne qui reçoit qui le voit, mais toute une communauté. Une personne généreuse attire aussi les bonnes grâces des autres, qu’ils aient été aidés ou non dans le passé. À la base, je crois que c’est avant tout, aussi, une question d’authenticité. Aimer les gens aide beaucoup à la réussite en réseautage et développement des affaires, que ce soit sur le Web ou en personne.

    • Patricia M Gagné dit :

      Merci Cindy pour ta belle contribution à ma réflexion. C’est avant tout une question d’authenticité, de générosité et de compréhension qu’on a tous et toutes besoin des autres pour avancer… Voilà ma conception du rayonnement.

  2. Ping : Ce que l’on ne dit pas | La communication qui parle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s