La vie en ligne jusque dans les cours

cell classeAlors étudiante à la maîtrise en communication de 2012 à 2014, suite à une absence d’une bonne vingtaine d’années des bancs de classe, j’ai été surprise de constater que la plupart de mes collègues menaient une vie en parallèle: soit écouter le prof tout en échangeant avec d’autres personnes sur Facebook principalement, parce que faire ça et prendre des notes, c’est à s’y méprendre…

Arrivée avec l’intérêt de comprendre les raisons qui motivent l’attachement à la vie en ligne, pour ne pas dire une certaine dépendance, mon objet s’est précisé autour des jeunes de 16-24 ans qui entretiennent leur vie sociale pendant leurs cours.

Trois chercheurs américains, récemment, ont affirmé que les élèves qui ne choisissent pas cette double occupation obtiennent de meilleures notes.  Ce qui s’avère cependant fort intéressant, et qui réjouira la communauté de pédagogues qui utilisent les technologies de l’information et des communications en classe, est que ce besoin qu’ont les étudiants de maintenir une activité en ligne peut être comblé par les enseignants et récupéré pour favoriser l’apprentissage. L’étude est disponible en ligne : Communication Education

 «L’utilisation fréquente d’outils de communication mobile à des fins personnelles a une incidence sur l’apprentissage en classe. Or, en agissant sur la pertinence de ces messages, l’impact de cette communication peut également sortir de son cadre négatif».

C’est en quelque sorte ce que la communauté de pratique d’Un souper pédagogique presque parfait  s’affaire à examiner depuis quelques années:  comment jumeler les technologies à l’acquisition de connaissances.

Voici le sommaire de cette étude que l’on retrouve en ligne:

“This study examined mobile phone use in the classroom by using an experimental design to study how message content (related or unrelated to class lecture) and message creation (responding to or creating a message) impact student learning. Participants in eight experimental groups and a control group watched a video lecture, took notes, and completed tests of student learning. The control and relevant message groups earned a 10–17% higher letter grade, scored 70% higher on recalling information, and scored 50% higher on note-taking than students who composed tweets or responded to irrelevant messages. Sending/receiving messages unrelated to class content negatively impacted learning and note-taking, while related messages did not appear to have a significant negative impact.”

Cette autre étude américaine, en 2013, dirigée par Barney McCoy, de l’université du Nebraska, qui avait capté mon attention, avait révélé que les étudiants utilisent leurs téléphones en classe pour rester connectés (70%), pour combattre l’ennui (55%) ou pour se distraire (49%).

Finalement, un rapport paru dans la revue américaine Pediatrics, cette fois-ci en 2011 illustre les  impacts des médias sociaux sur les enfants, les adolescents et les familles. Comme aspects positifs, notons la possibilité de développer des habiletés sociales et d’améliorer la communication, une belle opportunité d’apprentissage et l’accessibilité à de l’information portant sur la santé.  Les effets pervers sont répertoriés ainsi : les enjeux relatifs à la vie privée et la cyberintimidation, le harcèlement en ligne, le sexting, et tous ses dérivés.

Je vous laisse avec une série d’illustrations grinçantes  sur notre attachement collectif au téléphone.

A propos Patricia M Gagné

Stratège en communications traditionnelles et numériques Conférencière: enjeux relatifs à la présence des jeunes sur le Web (vie privée et réputation)
Cet article a été publié dans Éducation et nouvelles technologies, Communications interactives, Jeunes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s